Quelques heures avant le dévoilement – 23 Février 2020

 

Mascouche, dimanche matin 7H00, 23 Février 2020

Plus que quelques heures avant le grand dévoilement de mon audition à l’aveugle…

Petit retour en arrière

J’ai reçu l’invitation à participer aux auditions de la 8 e saison de La Voix, l’été dernier. Au début, je n’ai pas su quoi répondre, j’étais sans mots. Disons que je n’avais jamais envisagé jusque-là de refaire un concours de chant de cette envergure.

J’ai la profonde certitude que rien n’arrive pour rien dans la vie et que, comme depuis quelques années je me demandais comment je vivrais une expérience de la sorte, avec la sagesse de mes 36 ans, l’expérience de vie et la conscience que j’ai aujourd’hui, alors recevoir cette invitation m’a fait sourire et m’a intrigué.

Tout un hasard n’est-ce pas??

Un moment de pause

J’ai donc pris le temps de poser toutes mes questions afin de bien comprendre l’aventure et ensuite, avec toute l’information, j’ai pris une pause avec moi- même. C’était important pour moi de ressentir l’expérience et de faire un choix clair et solide avec mon cœur, et ce, peu importe le choix que j’allais faire au final.

Je suis allée ressentir tout au fond de moi, ce que cette magnifique opportunité, à première vue très déstabilisante, me faisait ressentir mais surtout je suis allée clarifier au cœur de moi-même les raisons pour lesquelles j’accepterais ou non l’invitation.

Bilan de ma réflexion

Si je fais abstraction de la peur ou du jugement qui me rendent visite parfois, ce qui me fait réellement vibrer est de faire vibrer le cœur des gens à travers ma voix alors maintenant à la lumière de tout ça, j’arrivais à un point de choix : laisser la peur t le jugement me paralyser ou choisir avec courage ce que mon cœur me disait de faire?

Après un petit moment, c’est devenu clair, je me suis vue sur scène à chanter. La joie qui m’a envahi à ce moment-là m’a apporté toute la clarté et la solidité dont j’avais besoin pour répondre à l’invitation.

C’est donc avec le cœur vibrant de bonheur que j’ai accepté et que j’ai fait le choix de vivre chaque étape, un pas à la fois, en me laissant guider avec légèreté par mon cœur…

Merci de tout mon cœur

Avant de compléter, il est important pour moi d’honorer les personnes qui m’ont assisté dans les dernières années à revenir au cœur de qui je suis entièrement. Sans cette assistance, la musique serait possiblement encore enterrée sous de lourdes couches de peurs, de jugements et d’expériences douloureuses que j’aurais certainement continués à repousser encore longtemps pour ne pas ressentir l’inconfort de les regarder en face et de les aborder, avant de continuer le chemin…

Merci, Sylvie et Bernard

À très bientôt! xx
Suzie

RETOUR À L’ARTICLE « LA VOIX »